wikifr.info

Portail:Sport automobile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Bandeausportautowiki.png

12 850 articles de Wikipédia sont actuellement consacrés au Sport automobile,
dont 71 articles de qualité et 39 bons articles.

« Pilote de F1 ? Il n'y a que des bons côtés, rien à jeter. Pourquoi faire la gueule quand on a la chance de faire ce que l'on aime ? J'en ai rêvé toute ma vie, pour moi, ce n'est que du bonheur… » Jules Bianchi


Introduction
Checkered flags-fr.svg
Casco Kubica BMW.svg

Le sport automobile est né en France dès la fin du XIXe siècle, peu après l'apparition de l’automobile elle-même. Dès 1887 (Porte de Neuilly-Versailles à près de 25 km/h), les pionniers démontrent les performances de leurs machines et la supériorité des chevaux-vapeurs sur les attelages conventionnels. 1894 est une date clef avec l’organisation d’une épreuve de régularité de grande envergure entre Paris et Rouen, considérée comme la première compétition automobile de l’histoire. Paris-Bordeaux-Paris, l’année suivante, sera la première épreuve de vitesse et marquera la réelle naissance de la course automobile.

Très populaires mais rapidement controversées en raison de nombreux accidents, les courses de ville à ville seront, après la dramatique épreuve Paris-Madrid en 1903, remplacées par des compétitions sur circuit fermé, comme la Coupe automobile Gordon Bennett, organisée cette même année sur un tracé routier d’environ 175 km à parcourir trois fois. L’évolution de la compétition automobile va connaître alors, en ce début de vingtième siècle, une évolution et une diversification très rapides, de pair avec l’augmentation des performances des moteurs.

Le sport automobile se pratique aujourd'hui sur circuits, sur route ou sur piste, et propose une grande variété de disciplines et de catégories, de l'automobile de série aux monoplaces et prototypes.

Lumière sur...
La BT49C pilotée par Nelson Piquet au Grand Prix de Monaco 1981.

La Brabham BT49 (ˈbræbəm) est une monoplace de Formule 1 conçue par l'ingénieur sud-africain Gordon Murray pour l'écurie britannique Brabham. La BT49 est engagée entre 1979 et 1982 et permet au pilote brésilien Nelson Piquet d'obtenir son premier titre de champion du monde des pilotes en 1981.

La voiture est créée pour disputer les courses du championnat du monde de Formule 1 en 1979. Sa conception commence lorsque Bernie Ecclestone, propriétaire de Brabham, décide de mettre fin à la collaboration entre son écurie et Alfa Romeo qui motorise la Brabham BT48. La BT49 est achevée en six semaines seulement notamment grâce à l'utilisation d'éléments de la BT48 adaptés pour accueillir le moteur Ford-Cosworth DFV. La voiture dispose d'un cockpit ouvert, d'un châssis monocoque en alliage d'aluminium et de fibres de carbone. Elle est dotée d'une très controversée suspension hydropneumatique et de freins refroidis par eau.

La BT49, qui évolue au cours des quatre saisons où elle est engagée, signe six pole positions, quatre meilleurs tours en course, remporte sept victoires et inscrit cent-trente-cinq points au classement du championnat du monde. Dix-sept BT49 sont construites ; la plupart d'entre elles roulent encore et sont utilisées avec succès dans des courses de voitures historiques. L'Allemand Christian Gläsel a notamment remporté, au volant d'une BT49D, le championnat historique de Formule 1 en 2005.

Articles labellisés

Ces articles, qui répondent à des critères stricts établis par la communauté de Wikipédia, ont reçu un label de qualité, mais vous pouvez toujours les améliorer.

Article de qualité Articles de qualité (71)

Thème de qualité Thèmes de qualité

Aucun pour le moment

Article potentiellement bon ou de qualité Propositions aux labels AdQ

Aucun pour le moment

Bon thème Bon thèmes

Article potentiellement bon ou de qualité Propositions aux labels BA

Aucun pour le moment

Une compétition automobile au hasard
Un « Top Fuel »
Le dragster est un sport mécanique d'accélération ouvert aux véhicules à deux et quatre roues. Départ arrêté, il s'agit de mettre le moins de temps possible pour franchir une distance de 1/4 de mile (402 mètres), ou parfois de 1/8 mile (201 mètres). Deux concurrents d'une même catégorie se présentent côte à côte, chacun dans un couloir, et procèdent à un « burnout ». Celui-ci consiste à faire chauffer la gomme des pneus arrières en les faisant patiner à l'arrêt, ce qui dépose de la gomme sur la piste et augmente l'adhérence du train arrière pour le départ.

Le départ est donné au moyen d'un dispositif électronique communément appelé « arbre de Noël » qui présente un système vertical de feux, affichant un compte à rebours visuel pour chaque pilote. De feux blancs pour l'appel et le pré-départ, il passe à une succession de feux jaunes qui s'allument en cascade jusqu'au feu vert qui est le signal de départ.

Les voitures s'arrêtent avec l'aide d'un parachute obligatoire. À chaque course, le perdant est éliminé tandis que le gagnant progresse au fil des étapes successives de la compétition. Cette série de courses se poursuit jusqu'à ce qu'il reste un seul pilote, qui est alors déclaré vainqueur.

La catégorie reine est le « Top Fuel », les plus rapides passent la ligne des 402 mètres en moins de 4,5 secondes, atteignant des vitesses proches de 530 km/h. Ceux-ci sont propulsés par des moteurs pouvant dépasser les 8 000 ch, alimentés par un mélange de nitrométhane (90 %) et de méthanol (10 %). Les courses de dragster sont très populaires aux États-Unis. En France, le premier championnat a eu lieu en 1980.

Le saviez vous ?
  • Le premier circuit permanent réservé aux courses automobile fut construit en Angleterre, à Brooklands en 1907. La dernière course sur ce circuit mythique s'est tenue en 1939. Le circuit a été converti en aérodrome militaire durant la seconde guerre mondiale et est désormais le siège du Brooklands Museum, un musée de l'aviation. Le circuit accueille toujours des courses-démonstrations de véhicules de compétition anciens.
  • De 1954 à 1958 s'est tenu un Grand Prix du Maroc, dont l'édition 1958 a figuré au championnat du monde de Formule 1.
Connaissez-vous ?
Jules Bianchi en 2012
Jules Bianchi (né le 3 août 1989 à Nice et mort le 17 juillet 2015 à Nice) est un pilote automobile français. Petit-fils de Mauro Bianchi et petit-neveu de Lucien Bianchi (deux pilotes qui se sont illustrés dans les années 1960 sous les couleurs de la Belgique), Jules a effectué ses débuts en sport automobile en 2007 dans les championnats de France et d'Europe de Formule Renault. Après avoir dominé en 2009 le championnat de Formule 3 Euro Series, il a rejoint en 2010 le GP2 Series, toujours au sein de l'écurie ART Grand Prix, co-dirigée par son manager Nicolas Todt. Fin 2009, Jules Bianchi a également été choisi par la Scuderia Ferrari pour intégrer son programme de formation de jeunes pilotes, la "Ferrari Driver Academy". Il réalise une nouvelle saison en GP2 et termine troisième du championnat avant de rejoindre le Formula Renault 3.5 Series. Réserviste pour l'écurie de Formule 1 Force India, c'est avec la modeste écurie Russe Marussia F1 Team, qu'il intègre finalement la Formule Reine en 2013. Il obtient pour meilleur résultat la neuvième place du Grand Prix de Monaco 2014. Quelques mois plus tard, au Grand Prix du Japon, sous une pluie battante, il percute une dépaneuse et sombre dans le coma. Il meurt des suites de ses blessures neuf mois plus tard.
Index thématique

Formule 1

Champions
Lewis Hamilton.
Fernando Alonso - Mario Andretti - Alberto Ascari - Jack Brabham - Jenson Button - Jim Clark - Juan Manuel Fangio - Giuseppe Farina - Emerson Fittipaldi - Mika Häkkinen - Lewis Hamilton - Mike Hawthorn - Damon Hill - Graham Hill - Phil Hill - Denny Hulme - James Hunt - Alan Jones - Niki Lauda - Nigel Mansell - Nelson Piquet - Alain Prost - Kimi Räikkönen - Jochen Rindt - Keke Rosberg - Jody Scheckter - Michael Schumacher - Ayrton Senna - Jackie Stewart - John Surtees - Sebastian Vettel - Jacques Villeneuve
Écuries actuelles
Mercedes - Ferrari - Williams - Red Bull - Force India - Renault - Toro Rosso - Sauber - McLaren - Manor - Haas
Grands Prix de Formule 1
Tracé du GP d'Europe 2006.
Abou Dabi - Allemagne - Australie - Autriche - Bahreïn - Belgique - Brésil - Canada - Chine - Espagne - Europe - États-Unis - Grande-Bretagne - Hongrie - Italie - Japon - Malaisie - Mexique - Monaco - Russie - Singapour

Endurance

Épreuves
1 000 kilomètres de Fuji - 1 000 kilomètres du Nürburgring - 1 000 kilomètres de Monza - 1 000 kilomètres de Spa - 12 Heures de Sebring - 24 Heures de Daytona - 24 Heures du Mans - Petit Le Mans - 6 Heures de Silverstone - 6 Heures de Watkins Glen - 6 Heures du circuit des Amériques - 6 Heures de Bahreïn - Mil Milhas Brasil - United SportsCar Championship - Championnat du monde d'endurance FIA
Voitures
Une Ford GT 40 de 1969.
Aston Martin DBR1 - Audi R8 - Audi R10 - Audi R15 - Bentley 4½ Litre - Bentley 6½ Litre - Ferrari 250 - Ford GT40 - Howmet TX - Jaguar D-Type - Mazda 787B - McLaren F1 - Mercedes-Benz 300 SL - Matra Simca MS670 - Peugeot 905 - Peugeot 908 HDi FAP - Sauber C9 - Porsche 917 - Audi R18 - Toyota TS040 Hybrid - Porsche 908 - Audi R18 e-tron quattro
Grands noms
Ralph Mulford - Woolf Barnato - Olivier Gendebien - Jacky Ickx - Tom Kristensen - Derek Bell - Jochen Mass - Henri Pescarolo - Hurley Haywood - Brian Redman - Bob Wollek - Allan McNish - Emmanuel Collard - Gordon Spice
Nürburgring Boxengasse Panorama.jpg

Karting

Grands noms
Robert Allen - François Goldstein - Mike Wilson - Danilo Rossi - Davide Forè - Marco Ardigò

Camions

Grand noms
Steve Parrish - Vladimir Chagin
Liens utiles
Portails connexes — Sous-portails
Sur Wikimédia
Wikimedia-logo.svg
Commons
Commons
Médiathèque
Wikiquote
Wikiquote
Citations
Wikidata
Wikidata
Base de données
Wikiversité
Wikiversité
Apprentissage
Wiktionnaire
Wiktionnaire
Dictionnaire
Wikisource
Wikisource
Bibliothèque
Wikinews
Wikinews
Site d'actualités
Wikibooks
Wikibooks
Livres
Autres portails.
Rafraîchissement.
Ce portail a été reconnu comme bon portail le 6 avril 2011 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l’ayant promu.
What is wikifr.info Wiki est la principale source d'information sur Internet. Il est ouvert à tout utilisateur. Un wiki est une bibliothèque publique et multilingue.

La base de cette page est sur Wikipedia. Texte disponible sous CC BY-SA 3.0 Unported License.

Wikipedia® est une marque déposée de Wikimedia Foundation, Inc., une organisation à but non lucratif. wikifr.info est une société indépendante et non affiliée à la Wikimedia Foundation.

E-mail: ivanovalik@yahoo.com