wikifr.info

Portail:Cyclisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

Cycling (road) pictogram.svg

Bienvenue sur le portail Cyclisme
Ce portail est une section de Wikipédia, consacrée au cyclisme. Vous êtes cordialement invités à participer au projet. Pour toutes questions ou remarques vous pouvez consulter notre page de discussion.

25 953 articles


Cycling (road) pictogram.svg Compétitions

Cyclisme sur route

TourDeFrance 2005 07 09.jpg
  1. a b et c Ancienne course

Cyclisme sur piste

Autres

Circle-icons-die.svg Article au hasard
Nous vous proposons de lire au hasard l'article :

« Giovanna Troldi »

Vous pouvez aussi retenter votre chance.
Noun Fact 3331495.svg Actualités

Principaux rendez-vous du mois

Aucune course

Dernières nouvelles (actualiser)

Lire et éditer Wikinews
Line-style-icons-search.svg Lumière sur...
Laurent Fignon au Tour de France 1993.

Laurent Fignon, né le dans le XVIIIe arrondissement de Paris et mort le dans le XIIIe arrondissement de cette même ville, est un cycliste français. Professionnel de 1982 à 1993, il remporte notamment deux Tours de France, en 1983 et 1984, le Tour d'Italie 1989, ainsi que les classiques la Flèche wallonne en 1986 et Milan-San Remo en 1988 et 1989. Il est aussi vainqueur des championnats de France sur route en 1984 et termine l'année 1989 à la première place du classement mondial FICP.

Après plus de cinquante victoires chez les amateurs, Fignon devient professionnel en 1982 dans la formation Renault-Elf-Gitane de Bernard Hinault, dirigée par Cyrille Guimard. En 1983, après des débuts remarqués, il devient le leader de l'équipe lors du Tour de France afin de pallier l'absence d'Hinault. N'ayant pas encore vingt-trois ans, il remporte l'épreuve dès sa première participation. En 1984, cette fois opposé à Hinault, parti sous de nouvelles couleurs, Fignon porteur du maillot tricolore après sa victoire aux championnats de France domine le Tour de France, reléguant son ancien équipier, deuxième au classement général final, à plus de dix minutes. Après avoir perdu le Tour d'Italie 1984 face à l'Italien Francesco Moser, dans des circonstances controversées, il remporte l'édition en 1989, étant toujours le dernier Français vainqueur de cette épreuve. Il s'illustre également sur les classiques, remportant la Flèche wallonne en 1986 et Milan-San Remo à deux reprises successivement, en 1988 et 1989. Fignon est aussi surtout connu du grand public pour avoir perdu le Tour de France 1989 pour huit secondes face à l'Américain Greg LeMond, après un duel épique. Porteur du maillot jaune, il est battu lors de l'ultime étape de l'épreuve, un contre-la-montre individuel arrivant sur les Champs-Élysées. Sa fin de carrière est plus inconstante : il se fâche avec Cyrille Guimard, son directeur sportif depuis ses débuts professionnels et rejoint la formation italienne Gatorade-Chateau d'Ax. Il remporte sa dernière victoire d'importance, une étape à Mulhouse sur le Tour de France 1992 et met un terme à sa carrière en 1993.

Après sa retraite sportive, Fignon devient organisateur de courses cyclistes, faisant l'acquisition pendant deux ans de Paris-Nice avant de le revendre à la société Amaury Sport Organisation. Il crée la course Paris-Corrèze en 2001 et ouvre un Centre Laurent Fignon à Gèdre dans les Hautes-Pyrénées afin d'y effectuer des stages cyclistes. Pendant dix-sept ans, Fignon endosse également le rôle de consultant pour la télévision et la radio, chez Eurosport et Europe 1 et commente le Tour de France sur France Télévisions de 2006 à 2010. En 2009, on lui diagnostique un cancer des voies digestives, mais Fignon continue ses activités dans les médias. Il meurt des suites de sa maladie, un peu plus d'un mois après avoir commenté le Tour de France 2010.

Bon theme.svg Sélection d'articles

Ces articles qui répondent à des critères stricts établis par la communauté de Wikipédia ont reçu un label de qualité mais vous pouvez toujours les améliorer.

Article de qualité Articles de qualité (11)

Bon article Bons articles (49)

Ascensions :

Article potentiellement bon ou de qualité Votes en cours

Linearicons users.svg Grands noms du cyclisme sur route


Coureurs

Coureurs vainqueur d'au moins deux Tours de France, trois grands tours, cinq monuments, deux classements mondiaux annuels, trois Championnats du monde :

Eddy Merckx en 1966

Eddy Merckx en 1966

Drapeau : Allemagne Allemagne : Erik Zabel • Drapeau : Belgique Belgique : Tom Boonen • Alfred De Bruyne • Roger De Vlaeminck • Firmin Lambot • Freddy Maertens • Sylvère Maes • Eddy Merckx • Johan Museeuw • Philippe Thys • Rik Van Looy • Rik Van Steenbergen • Drapeau : Espagne Espagne : Alberto Contador • Pedro Delgado • Roberto Heras • Miguel Indurain • Luis Ocaña • Joaquim Rodríguez • Alejandro Valverde • Óscar Freire • Drapeau : États-Unis États-Unis : Greg LeMond • Drapeau : France France : Jacques Anquetil • Louison Bobet • Laurent Fignon • Bernard Hinault • Laurent Jalabert • André Leducq • Antonin Magne • Henri Pélissier • Lucien Petit-Breton • Bernard Thévenet • Maurice Garin • Drapeau : Irlande Irlande : Seán Kelly • Drapeau : Italie Italie : Moreno Argentin • Gino Bartali • Michele Bartoli • Gaetano Belloni • Paolo Bettini • Alfredo Binda • Ottavio Bottecchia • Giovanni Brunero • Gianni Bugno • Fausto Coppi • Maurizio Fondriest • Carlo Galetti • Felice Gimondi • Costante Girardengo • Fiorenzo Magni • Francesco Moser • Vincenzo Nibali • Drapeau : Luxembourg Luxembourg : Nicolas Frantz • Charly Gaul • Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : Christopher Froome • Drapeau : Russie Russie : Denis Menchov • Drapeau : Slovaquie Slovaquie : Peter Sagan • Drapeau : Suisse Suisse : Fabian Cancellara • Ferdi Kübler  • Tony Rominger

Coureuses

Coureuses vainqueur d'au moins trois grands tours, ou deux classements mondiaux annuels :

Jeannie Longo en 2000

Jeannie Longo en 2000

Drapeau : Allemagne Allemagne : Hanka Kupfernagel • Drapeau : Espagne Espagne : Joane Somarriba • Drapeau : France France : Jeannie Longo • Catherine Marsal • Drapeau : Italie Italie : Maria Canins • Fabiana Luperini • Drapeau : Lituanie Lituanie : Edita Pučinskaitė • Diana Žiliūtė • Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas : Leontien van Moorsel • Marianne Vos • Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : Nicole Cooke • Drapeau : Suède Suède : Susanne Ljungskog • Drapeau : Suisse Suisse : Nicole Brändli

Équipes

Équipes vainqueur d'au moins un classement mondial annuel :

T-Mobile Team en 2005

T-Mobile Team en 2005

Drapeau : Allemagne Allemagne : T-Mobile • Drapeau : Belgique Belgique : Omega Pharma-Lotto • Drapeau : Danemark Danemark : CSC • Saxo Bank • Drapeau : Espagne Espagne : Caisse d'Épargne • Movistar • Drapeau : France France : La Française des jeux • Drapeau : Italie Italie : Fassa Bortolo • GB-MG Maglificio • Mapei • Saeco • Drapeau : Kazakhstan Kazakhstan : Astana • Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas : Panasonic • PDM • Rabobank Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : Sky

OpenMoji-color 1F500.svg Portails connexes et Wikimedia
Sur les autres projets Wikimedia
Lien vers Wikimedia Commons

Wikimedia Commons
(Ressources multimédia)
Les images


Lien vers Wiktionnaire

Wiktionnaire
(Dictionnaire universel)
Les définitions

Lien vers Wikiversité

Wikiversité
(Ressources pédagogiques)
Cours

Lien vers Wikilivres

Wikilivres
(Textes et manuels)
Livres

Lien vers Wikiquote

Wikiquote
(Recueil de citations)
Cycliste

Lien vers Wikinews

Wikinews
(Actualités)
Les nouvelles

Autres portails.
Rafraîchissement.
What is wikifr.info Wiki est la principale source d'information sur Internet. Il est ouvert à tout utilisateur. Un wiki est une bibliothèque publique et multilingue.

La base de cette page est sur Wikipedia. Texte disponible sous CC BY-SA 3.0 Unported License.

Wikipedia® est une marque déposée de Wikimedia Foundation, Inc., une organisation à but non lucratif. wikifr.info est une société indépendante et non affiliée à la Wikimedia Foundation.

E-mail: ivanovalik@yahoo.com