wikifr.info

Pandémie de Covid-19 aux Salomon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Pandémie de Covid-19 aux Salomon
Maladie
Agent infectieux
Origine
Localisation
Premier cas
Date d'arrivée
Site web
Bilan
Cas confirmés
17 (au )
Cas soignés
14 (au )
Morts
0 (au )

La pandémie de Covid-19 atteint les Îles Salomon en octobre 2020, tandis que le pays était jusque lors l'un des derniers à ne pas connaître de cas sur son territoire. Avec seuls dix-sept patients, tous venus de l'étranger, et seuls trois cas actifs et maintenus en quarantaine en date du , le virus ne circule pas dans le pays.

Premières mesures

Lorsque la maladie s'étend à travers le monde, le les Salomon interdisent tout vol entrant sur leur territoire. Le gouvernement ordonne la fermeture des boîtes de nuit, des bars à kava et des casinos, au cas où le virus serait déjà sur le territoire national[1]. Il s'avère qu'il ne l'est pas, et le pays maintient closes ses frontières pour s'en préserver. Début avril, les Salomon sont frappées par le cyclone Harold, et doivent gérer les crises qu'il occasionne (foyers détruits, manque d'eau potable et de nourriture dans les zones atteintes) tout en poursuivant la mise en place de mesures sanitaires préventives face à la pandémie[2]. Mi-avril, les États océaniens des Kiribati, des îles Marshall, de la Micronésie, de Nauru, des Palaos, des Samoa, des Salomon, des Tonga, des Tuvalu et de Vanuatu sont les seuls pays au monde, outre les Comores dans l'océan Indien, à n'avoir aucun cas recensé de malade du Covid-19, ayant chacun pris d'importantes mesures préventives et ayant fermé leurs frontières[3].

Bien qu'épargnées par le virus, les Salomon subissent les conséquences économiques et sociales de leur isolement sanitaire, avec une projection de croissance économique négative de -4,9 %, des pertes d'emploi et la perte d'approvisionnement en produits importés. Le gouvernement met en place une aide économique aux personnes et aux entreprises[2].

Premiers cas

Cas de Covid-19 recensés aux Salomon
    décès   guérisons   cas actifs   
Date
Nombre de cas*
0
0
0
0
0
0
13 
0
16 
0
16 
0
16 
0
16 
0
17 

En septembre, des étudiants salomonais à l'étranger sont progressivement rapatriés. Dix-huit étudiants salomonais aux Philippines sont atteints par le virus, et doivent attendre en zone de quarantaine dans ce pays avant de pouvoir revenir aux Salomon. Le , toutefois, le Premier ministre Manasseh Sogavare annonce qu'un étudiant rapatrié s'avère être contaminé, bien que trois tests avant son départ des Philippines se soient révélés négatifs. Le jeune homme, asymptomatique, est maintenu en quarantaine à Honiara, la capitale des Salomon, et les personnes ayant été en contact avec lui sont également isolées[4],[5].

Le , un second cas est identifié. Il s'agit d'un autre étudiant, rapatrié sur le même vol que le premier, et qui aurait été contaminé durant son rapatriement. Il est lui aussi asymptomatique, et à l'instar de tous ses camarades, avait été placé en quarantaine en isolement pour observation dès son entrée dans le pays[6].

Le , un troisième étudiant rapatrié sur ce vol, et en quarantaine depuis, est révélé être contaminé. Dans le même temps, le nombre de ressortissants salomonais aux Philippines identifiés comme étant contaminés se monte à vingt-deux. Le retour au pays leur demeure interdit tant qu'ils ne sont pas guéris[7]. Le , un quatrième étudiant, présentant lui des symptômes de la maladie, est révélé comme étant atteint. Dans le même temps, les trois premiers patients ne présentent plus de trace du virus[8].

Le , il y a quatre cas supplémentaires : quatre des douze jeunes footballeurs nouvellement rapatriés après avoir passé plusieurs mois au Royaume-Uni. Le Premier ministre Manasseh Sogavare indique que certains avaient menti sur leur condition physique afin de pouvoir rentrer au pays, et qu'ils seront sanctionnés à l'issue de leur période de quarantaine. Dans le même temps, il révèle que le quatrième et dernier patient parmi les étudiants rapatriés des Philippines et contaminés ne présente plus de trace du virus[9]. Le , quatre autres des footballeurs rapatriés, ainsi qu'un citoyen sud-coréen arrivé sur ce même vol, sont identifiés comme étant contaminés, portant le total de cas à treize[10].

Le , trois nouveaux cas sont identifiés : deux parmi les footballeurs, et une personne rapatriée des Philippines[11].

Situation en décembre 2020

Au , il n'y a plus que cinq cas actifs maintenus en quarantaine[12]. Le , l'un des cinq derniers patients est considéré comme guéri[13].

Situation en janvier 2021

Au , il reste deux cas actifs, les deux autres patients étant guéris. Il n'y a pas eu de nouveaux cas[14].

Le , un étudiant autorisé à rentrer chez lui deux jours plus tôt est testé positif. Il est rappelé, testé à nouveau, et le test cette fois est négatif. Les autorités sanitaires déploient une campagne de tests dans le village à Malaita où il réside, tout en rassurant le public quant au fait que le jeune homme n'était très probablement pas infectieux[15]. Les autorités concluent que le test positif était un faux positif, mais gardent le jeune homme à nouveau en quarantaine[16].

Situation en février 2021

Le , un étudiant rapatrié des Philippines le se révèle positif au virus. Dans le même temps, les deux derniers patients précédents, deux footballeurs salomonais revenus du Royaume-Uni, sont testés positifs après plusieurs tests négatifs, et sont donc maintenus en quarantaine[17].

Lien externe

Références

  1. (en) "Covid-19: Solomons closes borders, Honiara now emergency zone", Radio New Zealand, 27 mars 2020
  2. a et b (en) "Solomon Islands Tackled COVID-19 and a Cyclone at the Same Time", Banque mondiale
  3. (en) "The countries with no recorded cases of coronavirus", Special Broadcasting Service, 17 avril 2020
  4. (en) "Solomon Islands has first case of Covid-19", Radio New Zealand, 3 octobre 2020
  5. (en) "Solomon Islands Records First Positive COVID-19 Case", Solomon Times, 3 octobre 2020
  6. (en) "Solomon Islands records second Covid-19 case: Patient not sick", Solomon Islands Broadcasting Corporation, 11 octobre 2020
  7. (en) "More Solomon Islanders contract Covid-19", Radio New Zealand, 16 octobre 2020
  8. (en) "Solomon Islands Records 4th Case", Solomon Times, 22 octobre 2020
  9. (en) "Solomons PM issues stern warning for citizens awaiting repatriation", Radio New Zealand, 28 octobre 2020
  10. (en) "More Covid-19 cases recorded in Solomon Islands", Radio New Zealand, 3 novembre 2020
  11. (en) "Three More COVID-19 Cases", Solomon Times, 9 novembre 2020
  12. (en) "SIX LOCAL STUDENTS MISSED OUT TO BOARD TODAY’S REPATRIATION FLIGHT FROM. PHILIPPINE", Solomon Islands Broadcasting Corporation, 9 décembre 2020
  13. (en) "FOUR ACTIVE COVID-19 CASES FOR SOLOMON ISLANDS", Solomon Islands Broadcasting Corporation, 21 décembre 2020
  14. (en) "$1.2 million PRC funds still at the Central Bank", Solomon Islands Broadcasting Corporation, 11 janvier 2021
  15. (en) "MHMS responds to a ‘reactivation of COVID-19’ in one of the students that initially tested positive and was released after 5 consecutive negative tests", ministère de la Santé, 28 janvier 2021
  16. (en) "COVID-19 Safety Measures Kicks in as Schools Resume", Solomon Times, 3 février 2021
  17. (en) "PM announces new COVID-19 case", ministère de la Santé, 8 février 2021
What is wikifr.info Wiki est la principale source d'information sur Internet. Il est ouvert à tout utilisateur. Un wiki est une bibliothèque publique et multilingue.

La base de cette page est sur Wikipedia. Texte disponible sous CC BY-SA 3.0 Unported License.

Wikipedia® est une marque déposée de Wikimedia Foundation, Inc., une organisation à but non lucratif. wikifr.info est une société indépendante et non affiliée à la Wikimedia Foundation.

E-mail: ivanovalik@yahoo.com