wikifr.info

Pégase du Mûrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Pégase du Mûrier
54eme CHI de Genève - 20141213 - Prix Credit Suisse - Roger Yves Bost et Pégase du Murier 5.jpg
Pégase du Mûrier monté par Roger-Yves Bost pendant le Prix Crédit suisse (1,50 m) à Genève, le 13 décembre 2014.
Informations
Espèce
Race
Couleur
Sexe
Date de naissance
Lieu de naissance
Taille
1,72 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Adelfos (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Folamour du Mûrier (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Pégase du Mûrier (né le ) est un étalon de saut d'obstacles gris, inscrit au stud-book du Selle français. Acheté aux ventes Fences par un joaillier, il réussit le cycle classique des jeunes chevaux français de saut d'obstacles, puis est confié à l'âge de 7 ans à un cavalier méconnu, Sébastien Duplant, en compagnie duquel il décroche le titre de vice-champion de France Pro Élite en 2014. Cette même année, il est récupéré par le cavalier international Roger-Yves Bost, qui remporte par la suite de nombreux Grands prix, particulièrement en 2017. Mis à la retraite fin 2018, Pégase du Mûrier est désormais consacré à la reproduction, au haras de Saint-Lô.

Histoire

Pégase du Mûrier naît le [1], à l'élevage du Mûrier géré par Philippe Bodinier, à Andouillé, dans la Mayenne, en France[2],[3]. Il est acheté durant les ventes Fences[4] au sevrage, à six mois, par le joaillier Raynal Gras[5], un homme d'affaires propriétaire de quatre bijouteries, qui acquiert des chevaux pour son plaisir[6]. Il suit le cycle classique de saut d'obstacles de 4 à 6 ans, arrivant en finale jeunes chevaux de saut d'obstacles 4 ans, avec une mention Élite[1]. Il se qualifie aussi en finale à 5 et 6 ans[7]. Il est monté par Nicolas Belin, qui rencontre des difficultés en raison du caractère délicat de l'animal[8]. Il est également brièvement monté par la cavalière Lysa Doerr en [9].

Avec Sébastien Duplant

Sa carrière de cheval sportif se déroule majoritairement avec un jeune cavalier peu connu, Sébastien Duplant[6]. Ce dernier récupère Pégase dans les écuries de Reynald Gras à Aix-en-Provence[8] à l'âge de 7 ans, alors qu'il souffre d'une tendinite et n'a plus sauté depuis un an[6], à la suite de mauvaises expériences[8]. Au début, l'étalon accorde peu de confiance et ne se livre pas[6]. Sébastien Duplant participe chaque week-end à des épreuves nationales de saut d'obstacles, avant d'accéder au niveau des Concours de saut internationaux 2 et 3 étoiles (CSI2* et CSI3*)[5]. Constatant que Pégase du Mûrier est le meilleur cheval de son écurie, il le travaille longuement[6]. Cet étalon gris permet à Sébastien Duplant, jusqu'alors méconnu, de « passer de l'ombre à la lumière »[6], en formant l'un des couples cavalier-cheval français les plus remarqués durant les saisons 2013 et 2014[10],[4]. Le couple décroche notamment le Grand Prix 3 étoiles (CSI3*) de la ville de Vichy en juillet[11]. Très doué, Pégase du Mûrier récolte de nombreux éloges, notamment après le titre de vice-champion de France Pro Elite en 2014[5], qui constitue la surprise, voire la révélation du circuit français de saut d'obstacles en 2014, puisqu'il s'agit de la première participation du couple à ce niveau de compétition[8]. La médaille d'or échappe à Sébastien Duplant en raison d'une faute durant la première manche[8]. Son cheval attire néanmoins l'attention de différents investisseurs[6].

Avec Roger-Yves Bost

Roger-Yves Bost montant Pégase du Mûrier pendant le Prix Crédit suisse à Genève, le .

En , alors que Pégase du Mûrier est âgé de 11 ans, le cavalier international Roger-Yves Bost le récupère dans ses écuries[5],[12],[13], afin de reconstituer son piquet de chevaux après la mise à la retraite de Myrtille Paulois[10]. Il acquiert Pégase avec l'aide de son sponsor franco-canadien Equiblue, qui en détient 99 %, les 1 % restants étant la propriété de son EURL Bosty Jump[10].

Le couple dispute sa première grosse épreuve au CSI5*-W (étape Coupe du monde) de Vérone[12].

Entre 2014 et 2018, Roger-Yves Bost et Pégase du Mûrier décrochent huit victoires internationales à Aix-la-Chapelle, Paris, Shanghai, Stuttgart, Bordeaux, Genève et Madrid[5],[14]. Malgré une baisse de forme entre septembre et [15], le couple remporte 600 000  de gains[14]. Pégase du Mûrier disparaît des terrains de concours entre février (Grand Prix de Hong Kong) et , effectuant son retour au Grand National de Montfort-sur-Meu[16].

Son dernier concours international est l'épreuve Global Champions Tour de Chantilly, durant l'été 2018[5]. Pégase du Mûrier rencontre des problèmes de santé, vraisemblablement à l'origine de l'annonce de sa mise à la retraite en [5],[17],[18].

Description

Roger-Yves Bost montant Pégase du Mûrier pendant le Prix Crédit suisse à Genève, le

Pégase du Mûrier est un étalon de robe grise, inscrit au stud-book du Selle français[1]. Il toise 1,72 m[2]. Expressif et généreux[19], à l'obstacle, il combine puissance, respect et vitesse[5]. Sa classe de galop est bonne, il présente par ailleurs une grande force de frappe[20]. Roger-Yves Bost le décrit aussi comme un étalon très sensible[20], proche de l'homme, avec du caractère en piste[14], parfois peu coopératif[17]. Il a en effet un fort caractère, et une tendance à se piquer en reprise à main droite[10]. Néanmoins, Bost le considère comme l'un des meilleurs chevaux qu'il ait eus[10]. Il le décrit comme un cheval très généreux et compétitif, très gentil, un surdoué vis-à-vis duquel le risque serait de trop demander[21].

Sébastien Duplant le décrit comme un cheval beau et démonstratif[8], particulièrement attachant, qui « a besoin de former un couple avec son cavalier »[6] ; il parle aussi de Pégase comme du « cheval de sa vie »[8]. À l'entraînement, il le fait peu sauter, et uniquement sur des barres de moins d'un mètre de haut ; il travaille beaucoup sur le plat avec des extensions d'encolure, pour le décontracter[8].

Palmarès

Pégase du Mûrier s'est montré très régulier dans ses performances[22].

En 2012

  •  : vainqueur du Grand Prix du CSI2* d'Aix-Meyreuil, à 1,45 m[9]
  •  : Vainqueur du Grand Prix du CSI2* de Vidauban, à 1,45 m[23],[9]

En 2013

  •  : 4e du Grand Prix du CSI2* de Fontainebleau, à 1,45 m[9]
  •  : 5e du Grand Prix du CSI2* de Sainte-Cécile (Aix-Meyreuil), à 1,45 m[9]

En 2014

Roger-Yves Bost montant Pégase du Mûrier pendant le prix Crédit suisse à Genève, le .
  •  : Vainqueur du Grand Prix du CSI2* de Cagnes-sur-Mer, à 1,45 m[9]
  •  : Vainqueur du Grand Prix du CSI2* de Grenoble-Jarrie, à 1,45 m[9]
  •  : Vainqueur du Grand Prix du CSI3* de Vichy, à 1,50 m[24],[11],[9]
  • Médaille d'argent du championnat de France Pro Élite à Fontainebleau[25]
  •  : Vainqueur du CSI2* de Chazey-sur-Ain, à 1,45 m (avec Sébastien Duplant)[9]
  •  : 4e du Prix Crédit suisse à Genève, à 1,50 m (avec Roger-Yves Bost)[9]

En 2015

En 2016

En 2017

Pégase du Mûrier atteint un Indice de saut d'obstacles (ISO) de 176 sur l'année 2017[1].

  •  : 7e du Grand Prix de Hong Kong, CSI5* LMS, à 1,60 m[9],[25]
  •  : Second du Prix Hermès Sellier, CSI5*, à Paris, à 1,50 m[9]
  •  : 4e du Prix du 24 Faubourg, CSI5*, à Paris, à 1,55 m[9]
  •  : Vainqueur de l'étape Global Champions Tour de Shanghai, à 1,55 m - 1,60 m[9]
  •  : Second de l'étape Global Champions Tour de Cannes, à 1,55 m - 1,60 m[9]
  •  : Vainqueur de l'étape Global Champions Tour de Monte-Carlo, à 1,55 m - 1,60 m[9]
  •  : 3e de l'étape Global Champions Tour de Rome, à 1,55 m - 1,60 m[9]

Origines

Pégase du Mûrier est un fils de l'étalon Holsteiner Adelfos (ISO 173) et de la jument Selle français Folamour du Mûrier, par Le Tot de Semilly[2],[26]. La mère de cette dernière, Karielle (ISO 136), est la jument phare de l'élevage du Mûrier, mère également de l'étalon Dollar du Mûrier[27]. Pégase descend en deuxième souche de la célèbre jument Camarade Rapide[3], l'un des piliers de l'élevage du Selle français[27].

Origines de Pégase du Mûrier[2]
Père
Adelfos
1983 -
Holsteiner
Gris, 1,72 m
Athlet Z
1979 -
Hanovrien
Almé
1966, Selle français A
Ibrahim
Girondine
Golfamt
1968, Hanovrien
Gotthard
Erlenfee
Condina
1979 -
Hosteiner
Caletto I
1975, Holsteiner
Cor de la Bryère
Deka
Michaela
1974, Westphalien
Romanow
Marita
Mère
Folamour du Mûrier
1993 -
Selle français A
Gris
Le Tot de Semilly
1976 - 2008
Selle français A
Grand Veneur
1972, Selle français A
Amour du Bois
Tanagra G
Venue du Tot
1965, Selle français A
Juriste
Relique
Karielle
1976 -
Selle français A
Uriel
1964, Selle français A
Nankin
Jesabelle de Baugy
Camarade Rapide
1968, Selle français A
Ibrahim
Allegria de Grandchamp

Descendance et hommages

Pégase du Mûrier figure sur l'affiche de l'édition 2016 du Jumping international de Bordeaux[10].

Il se reproduit depuis 2019, au haras national de Saint-Lô[20], dans lequel il est stationné avec l'étalon Mylord Carthago[14].

Notes et références

  1. a b c et d « Informations générales : Pégase du Mûrier », sur /infochevaux.ifce.fr, Institut français du cheval et de l'équitation (consulté le 21 février 2019).
  2. a b c et d (en) « Pégase du Mûrier », sur HorseTelex (consulté le 19 février 2019).
  3. a et b « Stud-Book Selle Français (ANSF) », sur www.sellefrancais.fr, Association nationale du selle français (consulté le 21 février 2019).
  4. a et b Henry Moreigne, « Pégase du Murier, cheval d’avenir », sur Planète CSO, (consulté le 17 juillet 2019)
  5. a b c d e f g et h Charlotte Marichal, « Pégase du Murier et Qoud'Coeur de la Loge ont dit adieu à la compétition », sur www.leperon.fr, L’Éperon, (consulté le 21 février 2019).
  6. a b c d e f g et h « Sébastien Duplant : l’après Pégase du Mûrier », sur www.lecheval.fr, Le Cheval, (consulté le 21 février 2019).
  7. « Aptitudes sportives de Pégase du Mûrier », sur infochevaux.ifce.fr, Institut français du cheval et de l'équitation (consulté le 21 février 2019).
  8. a b c d e f g et h Roullier 2014.
  9. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z et aa (en) « Pégase du Mûrier », sur fei.org, Fédération équestre internationale (consulté le 17 juillet 2019).
  10. a b c d e et f « Pégase passera-t-il le cap ? », sur Planète CSO, (consulté le 17 juillet 2019).
  11. a et b Michel Prémoselli, « Un vainqueur prometteur au grand prix 3 étoiles de la Ville de Vichy, hier », sur www.lamontagne.fr, La Montagne, (consulté le 17 juillet 2019).
  12. a et b Marianne Simon, « Pégase du Mûrier chez Bosty », sur Mise en selle, Le Figaro, (consulté le 21 février 2019).
  13. « Pégase du Murier pour Bosty », sur Jumpinews.com, (consulté le 21 février 2019).
  14. a b c et d « Pégase du Murier & Qoud'Coeur de la Loge pour l'élevage ! », sur Stud For Life, (consulté le 21 février 2019).
  15. « Pégase du Mûrier saute à nouveau », sur Horse-Actu.fr, (consulté le 21 février 2019).
  16. Lucas Tracol, « Pégase du Murier reprend la compétition », sur GrandPrix-replay.com, Grand Prix magazine, (consulté le 17 juillet 2019).
  17. a et b Lucas Tracol, « Pégase du Murier et Qoud’Cœur de la Loge officiellement retraités », sur GrandPrix-replay.com, Grand Prix magazine, (consulté le 21 février 2019).
  18. Adèle Vaupré, « Pégase du Mûrier et Qoud'Coeur de la Loge, fidèles complices de Bosty, à la retraite », sur www.chevalmag.com, Cheval Magazine, (consulté le 21 février 2019).
  19. a et b « CSI 4* Valence : Roger-Yves Bost sur sa formidable lancée ! », Dans la foulée, (consulté le 17 juillet 2019)
  20. a b et c « France Etalons - PEGASE DU MURIER - Selle Français », sur www.france-etalons.com (consulté le 21 février 2019)
  21. « Interview - Roger-Yves Bost: "Pégase est tellement généreux" », sur Horse-Actu.fr, (consulté le 18 juillet 2019)
  22. « Le « roc » Itot du Château a encore frappé et Pégase continue de voler », sur www.sellefrancais.fr, Association nationale du selle français (consulté le 17 juillet 2019).
  23. Maxime Becmeur, « CSI 2* de Vidauban : Pégase survole le Grand Prix », sur Hippo-Sport, (consulté le 17 juillet 2019).
  24. Henry Moreigne, « Sébastien Duplant et Pégase du Mûrier remportent le GP du CSI3* de Vichy », sur Planète CSO, (consulté le 17 juillet 2019).
  25. a b et c « Pegase du Murier*JO/JEM », sur www.ffe.com, Fédération française d'équitation, (consulté le 17 juillet 2019).
  26. « Pedigree 3 générations de PEGASE DU MURIER - Pedigree & chevaux associés - Info chevaux », sur infochevaux.ifce.fr, Institut français du cheval et de l'équitation (consulté le 21 février 2019).
  27. a et b « Pegase du Murier - au Haras de Saint Lô », sur haras-saintlo.fr (consulté le 17 juillet 2019).

Annexes

Bibliographie

  • [Roullier 2014] Sébastien Roullier, « « Pégase est le cheval de ma vie » - Sébastien Duplant », Grand Prix magazine,‎ (lire en ligne)

Lien externe

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 1 août 2019 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 1 août 2019 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.
What is wikifr.info Wiki est la principale source d'information sur Internet. Il est ouvert à tout utilisateur. Un wiki est une bibliothèque publique et multilingue.

La base de cette page est sur Wikipedia. Texte disponible sous CC BY-SA 3.0 Unported License.

Wikipedia® est une marque déposée de Wikimedia Foundation, Inc., une organisation à but non lucratif. wikifr.info est une société indépendante et non affiliée à la Wikimedia Foundation.

E-mail: ivanovalik@yahoo.com