wikifr.info

Estelle Nze Minko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

Estelle Nze Minko
Estelle Nze Minko en 2015
Estelle Nze Minko en 2015
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (29 ans)[1]
Lieu Saint-Sébastien-sur-Loire[2]
Taille 1,72 m (5 8)
Poste demi-centre
Surnom(s) Minkovic
Situation en club
Club actuel Drapeau : Hongrie Győri ETO KC
Numéro 27
Parcours junior
Saisons Club
0000-2009 Drapeau : France Nantes LAH
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
2009-2010 Drapeau : France Toulouse Féminin HB
2010-2012 Drapeau : France US Mios-Biganos
2012-2013 Drapeau : France HBC Nîmes
2013-2015 Drapeau : France Nantes LAH
2015-2016 Drapeau : France CJF Fleury Loiret
2016-2019 Drapeau : Hongrie Siófok KC
2019- Drapeau : Hongrie Győri ETO KC
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
depuis 2014Drapeau : France France124 (279)[3]
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Estelle Nze Minko, née le à Saint-Sébastien-sur-Loire, est une joueuse internationale française de handball. Évoluant au poste de demi-centre ou d'arrière gauche, elle est notamment vice-championne olympique en 2016, championne du monde en 2017 et championne d'Europe en 2018 avec l'équipe de France. En club, elle évolue depuis 2019 en Hongrie au Győri ETO KC.

Carrière

Estelle Nze Minko a commencé le handball à 12 ans dans la ville de Saint-Julien-de-Concelles près de Nantes. Deux années plus tard, elle rentre au pôle espoir de Segré et fait partie de l’équipe du Nantes LAH qui évolue alors en Nationale 1. En 2009, voulant connaitre la première division, elle rejoint à tout juste 18 ans le Toulouse Féminin Handball mais le club est placé en liquidation judiciaire à l'issue de la saison. Par la suite, elle joue alors deux saisons pour Mios-Biganos, une saison pour le HBC Nîmes avant de retrouver en 2013 son club formateur, le Nantes LAH[4].

En octobre 2013, Estelle Nze Minko est appelée pour la première fois en équipe de France pour les matches contre la Slovaquie et la Finlande en éliminatoires de l'Euro 2014[5]. Le 24 octobre contre la Slovaquie, elle honore sa première sélection[6]. En décembre 2014, elle est retenue pour participer au Championnat d'Europe 2014 en Hongrie et en Croatie[7]. Dès le deuxième match de la compétition, elle réalise une grande performance face à la Serbie, vice-championne du monde, avec seulement trois buts encaissés en première mi-temps et 43 % de tirs arrêtés au total[8],[9]. La France termine finalement 5e de la compétition. Estelle Nze Minko s'illustre notamment lors du match pour la cinquième place en inscrivant 7 buts[10].

Pour la saison 2015-2016, elle s'engage avec Fleury pour remplacer Marta Mangué[11].

À Fleury, elle remporte un premier titre national avec la coupe de la Ligue 2016. En avril 2016, elle s'engage avec le club hongrois du Siófok KC pour ce qui sera sa première expérience à l'étranger, aux côtés de sa coéquipière en équipe de France, Chloé Bulleux[12].

En décembre 2016, elle remporte une médaille de bronze avec l'équipe de France au championnat d'Europe 2016. Avec 35 buts et 20 passes décisives, elle fait partie des meilleures joueuses de la compétition et participe grandement au beau parcours des Bleues[13]. La consécration internationale arrive en 2017 et 2018 avec des succès lors du championnat du monde et le titre de championne d'Europe. À titre individuel, elle réalise notamment un championnat d'Europe de très haut niveau[14], terminant meilleure marqueuse des Bleues et cinquième meilleure buteuse du tournoi avec 38 buts marqués et plus de 82% de réussite au tir[15].

Pour la saison 2019-2020, elle rejoint le club de Győr[16].

Le 20 décembre 2020, elle est élue meilleure joueuse du championnat d'Europe 2020[17],[18] mais ne peut empêcher, quelques heures plus tard, la Norvège de s'imposer face à la France en finale[19].

Palmarès

En sélection

Jeux olympiques

championnats du monde

championnats d'Europe

autres

En club

compétitions internationales

compétitions nationales

Récompenses individuelles

Distinctions

Vie personnelle

Elle se présente comme d'origine franco gabonaise. Ses parents Jean-Thierry et Isabelle habitent toujours Saint-Julien-de-Concelles.

Estelle Nze Minko et sa V Box. Un projet qui regroupe dans un coffret des créations 100% féminines.

En parallèle de sa carrière de handballeuse professionnelle, Estelle Nze Minko se lance dans un projet personnel en  : The V Box[25],[26],[27],[28]. Il s'agit d'un coffret regroupant des créations portées par des entrepreneuses.

En mai 2020, alors qu'elle collabore déjà avec Règles Élémentaires dans le cadre de son projet The V Box en leur reversant 1€ par box vendue, elle dénonce le tabou sur les menstruations, qui ont pourtant des effets importants sur la condition physique des sportives[29],[30] : « Je suis handballeuse professionnelle, internationale française. Je fais du sport de haut niveau depuis plus de 10 ans et l’on m’a posé des questions sur mes menstruations pour la première fois l’année dernière. [...] Je n'ai pas les compétences nécessaires pour tirer des conclusions sur le lien direct entre la blessure et les menstruations, mais j'encourage les gens qualifiés à nous donner des réponses ».

Références

  1. « Profil d'Estelle Nze Minko », sur www.eurohandball.com, Fédération européenne de handball (consulté le 11 juillet 2015)
  2. « Estelle Nze Minko », Fédération européenne de handball (consulté le 22 octobre 2013)
  3. « Fiche d'Estelle Nze Minko », Fédération française de handball (consulté le 21 décembre 2020)
  4. « Interview des Nouvelles Panthères, gros plan sur Estelle Nze Minko ! », sur (http://aorleans.info aorleans.info], (consulté le 27 décembre 2017)
  5. « Cinq nouvelles Bleues », L'Équipe, (consulté le 22 octobre 2013)
  6. « Qualifs Euro 2014 - Les réactions après France / Slovaquie », Ligue féminine de handball (consulté le 25 octobre 2013)
  7. (en) « France », sur huncro2014.ehf-euro.com, Fédération européenne de handball (consulté le 9 décembre 2014)
  8. « La France surclasse la Serbie », sur handnews.fr,
  9. « Euro de handball : les Bleues impressionnent », sur www.lemonde.fr, Le Monde,
  10. « Championnat d'Europe : la France se console en battant la Hongrie », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,
  11. « Estelle Nzé Minko (Nantes) à Fleury l'été prochain », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,
  12. « LFH - Direction la Hongrie pour Bulleux et Nze Minko », sur handnews.fr,
  13. (en) « EHF EURO 2016 - Top Player Statistics », sur swe2016.ehf-euro.com, Fédération européenne de handball (consulté le 18 décembre 2016)
  14. « Estelle Nze Minko : «Je me suis tellement martyrisé l'esprit» », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,
  15. « Statistiques individuelles », sur Site officiel de la compétition, (consulté le 7 décembre 2018)
  16. « Hon. (F) – Transferts - Estelle Nze-Minko ira à Györ », sur handnews.fr,
  17. a et b « Estelle Nze Minko MVP de l'Euro », sur L'Équipe.fr, (consulté le 21 décembre 2020)
  18. « EHF Euro 2020 : L’équipe type de la compétition dévoilée, Estelle Nze Minko MVP », sur Le Sport au Féminin, (consulté le 21 décembre 2020)
  19. « EHF Euro 2020 : La France chute en finale au terme d’un très beau match de handball », sur Le Sport au Féminin, (consulté le 21 décembre 2020)
  20. « Pas de médaille mondiale pour les Jeunes », sur www.handzone.net,
  21. (en) « 2007 Women's European Championship 17 - Final - Match Details », sur www.eurohandball.com, Fédération européenne de handball,
  22. « Mars 2013 : Estelle NZE MINKO, HBC Nîmes », Ligue féminine de handball (consulté le 24 octobre 2013)
  23. « Novembre 2014 : Estelle Nze Minko, Nantes LA », Ligue féminine de handball (consulté le 11 juillet 2015)
  24. Décret du 30 novembre 2016 portant promotion et nomination
  25. « The V Box » (consulté le 6 décembre 2020)
  26. « Estelle Nze Minko et Manon Houette : championnes du monde de Handball, mais pas seulement », France Inter (consulté le 6 décembre 2020)
  27. « The V Box, la boite surprise pour les femmes et par les femmes », Marie Claire, (consulté le 6 décembre 2020)
  28. « Les deux vies d’Estelle Nze Minko », Le Monde, (consulté le 6 décembre 2020)
  29. « Tabou sur les menstruations : Estelle Nze Minko veut changer les règles », L'Équipe, (consulté le 6 décembre 2020)
  30. « Le coup de sang d'Estelle Nze Minko », sur Règles Élémentaires (consulté le 6 décembre 2020)

Liens externes

What is wikifr.info Wiki est la principale source d'information sur Internet. Il est ouvert à tout utilisateur. Un wiki est une bibliothèque publique et multilingue.

La base de cette page est sur Wikipedia. Texte disponible sous CC BY-SA 3.0 Unported License.

Wikipedia® est une marque déposée de Wikimedia Foundation, Inc., une organisation à but non lucratif. wikifr.info est une société indépendante et non affiliée à la Wikimedia Foundation.

E-mail: ivanovalik@yahoo.com