wikifr.info

Domino van de Middelstede

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Domino van de Middelstede
2013 Longines Global Champions - Lausanne - 13-09-2013 - 43.jpg
Domino monté par Jos Verlooy à l'étape du Global Champions Tour de Lausanne, en septembre 2013
Informations
Espèce
Race
Couleur
Sexe
Date de naissance
Lieu de naissance
Taille
1,7 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Thunder van de Zuuthoeve (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Queen d'Azur Middelstede (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Domino van de Middelstede (surnommé Domino, né le ) est un cheval hongre bai du stud-book BWP, monté en saut d'obstacles par le jeune cavalier belge Jos Verlooy, puis par une Américaine, Audrey Coulter. Il est acquis à l'âge de 7 ans par Axel Verlooy, propriétaire d'une écurie de commerce et père de Jos Verlooy, pour permettre à son fils de devenir cavalier international. Le couple construit une carrière fructueuse, en se classant 5e en finale de la Coupe du monde de saut d'obstacles 2014-2015, à Las Vegas, pour sa première participation à ce niveau de compétition. Ne parvenant pas à se qualifier pour les Jeux olympiques d'été de 2016, les Verlooy revendent ensuite Domino à Audrey Coulter. Réputé pour son intelligence et son caractère agréable, Domino est mis à la retraite fin 2018, à l'âge de 15 ans.

Histoire

Domino monté par Jos Verlooy à l'étape du Global Champions Tour de Lausanne, en septembre 2013.

Jeunes années

Domino naît le [1] à l'élevage de Jef Adriaensen, à Rijkevorsel en Belgique[2], sous le nom originel de Domino van de Middelstede[3]. Il est présenté au jeune Jos Verlooy par son père, le marchand de chevaux Axel Verlooy, alors que ce cavalier est âgé de 13 ou 14 ans, et le cheval de 7 : il compte s'entraîner pour accéder aux épreuves pour jeunes cavaliers[4],[5]. Dès lors, le cheval est hébergé dans les écuries de commerce et d'entraînement Euro Horse, à Grobbendonk[6]. Le couple gravit rapidement les échelons du saut d'obstacles, en remportant le titre de champion de saut d'obstacles belges Junior et en terminant à la quatrième place individuelle lors des championnats d’Europe Junior en 2012[7],[8].

Passage en compétition senior

Domino et Verlooy sont sélectionnés pour les championnats d'Europe Senior de Herning en 2013[7]. Ils sont le seul couple cavalier-cheval belge à accéder à la finale de cette compétition[9].

Domino participe aux Jeux équestres mondiaux de 2014 à Caen, toujours avec Jos Verlooy[1], en tant que membre réserviste de l'équipe belge de saut d'obstacles[10]. Il y remplace Jos Lansink et Litrange LXII, qui n'a pas passé le contrôle vétérinaire[11]. Ces Jeux sont un relatif échec pour le couple[12], en raison d'une chute sur la première épreuve[13]. La semaine suivante, ils sont disqualifiés de l'étape Global Champions Tour de Lausanne[13]. Ils se reprennent au fil de la suite de la saison[12], notamment en décrochant le Grand Prix de Los Angeles sans toucher une seule barre[14],[15], ce qui constitue le premier Grand Prix remporté par Verlooy, alors âgé de 18 ans[16]. Durant l'hiver 2014-2015, Domino réalise des sans-faute sur environ 30 % de ses parcours[12]. En avril 2015, le couple se classe 5e pour sa première participation à une finale en Coupe du monde, en raison d'une barre sur le dernier obstacle au dernier tour[17].

Verlooy espère que la qualité de son cheval favorisera une sélection olympique de l'équipe belge[18]. Les résultats de l'équipe belge et du couple sont cependant modestes durant les championnats d'Europe de saut d'obstacles 2015 : Verlooy étant éliminé, l'équipe belge termine 11e[1].

Vente à Audrey Coulter et retraite

L'absence de sélection en équipe belge pour les Jeux olympiques d'été de 2016 pousse la famille Verlooy a vendre Domino[19].

Toujours propriété d'Axel Verlooy, Domino est vendu à l'âge de 12 ans, en septembre 2015, aux écuries Copernicus de l'Américaine Audrey Coulter, qui le monte dans les mêmes écuries (Euro Horse) que celles des Verlooy[20],[19],[21]. Les Verlooy espèrent que Domino permettra à l'Américaine d'accéder aux Jeux olympiques[22]. En raison de résultats modestes avec sa nouvelle cavalière, le hongre retrouve Jos Verlooy début 2017, pendant 4 mois[23]. Il cesse de concourir après septembre 2017[7].

Domino est mis à la retraite le , à l'âge de 15 ans[10],[7].

Description

Domino est un hongre bai inscrit au stud-book du BWP[1], toisant 1,70 m[24]. Verlooy le décrit comme un cheval très intelligent, de caractère agréable[4]. Il le travaille habituellement deux fois par jour, en incluant une promenade en forêt[4].

Palmarès

Domino a permis à Jos Verlooy de construire sa carrière internationale, et d'accéder au 32e rang au classement des meilleurs cavaliers de saut d'obstacles du monde[8].

En 2012

  • Champions de Belgique en saut d'obstacles Junior[8]
  •  : Second du Grand prix du concours de saut international 2 étoiles (CSI2*) de Bonheiden, à 1,45 m[1]
  •  : 4e en individuel aux championnats d'Europe de saut d'obstacles Jeunes cavaliers à Ebreichsdorf[8],[1]
  •  : Second du Grand Prix du CSI2* de Zandhoven, à 1,45 m[1]
  •  : Vainqueur du Prix Equestrio et du Prix Libra Law au CSI2* de Lausanne, à 1,40 m et 1,45 m[24],[1]
  •  : Vainqueur du Grand Prix du CSI2* de La Corogne, à 1,45 m[1]

En 2013

Domino monté par Jos Verlooy à l'étape du Global Champions Tour de Lausanne, en septembre 2013.
  •  : 5e du Prix De Telegraaf du concours de saut international 4 étoiles (CSI4*) d'Amsterdam, à 1,50 m[1]
  •  : 3e du Grand Prix du CSI2* de Vilamoura (étape Atlantic Tour), à 1,45 m[1]
  •  : 13e du Grand Prix du concours de saut international 3 étoiles (CSI3*) de Vilamoura (étape Atlantic Tour), à 1,50 m[1]
  •  : 4e du Grand Prix du CSI3* de Lanaken, à 1,50 m[1]
  •  : 12e du Grand Prix du CSI4* d'Anvers, à 1,60 m[1]
  •  : 19e du Grand Prix du concours de saut international olympique 4 étoiles (CSIO4*) de Lummen, à 1,60 m[1]
  •  : 15e du Grand Prix de l'étape Global Champions Tour de Lausanne à 1,60 m[1]
  •  : 5e de l'étape Coupe des nations, concours de saut international olympique 5 étoiles (CSIO5*) de Barcelone, à 1,60 m[1]
  •  : 9e de l'étape Coupe des nations, concours de saut international 4 étoiles (CSI4*-W) de Toronto, à 1,60 m[1]

En 2014

  •  : 9e du Grand Prix du Concours de saut international trois étoiles (CSI3*) de Lanaken[1]
  •  : 3e de l'étape Coupe des nations, concours de saut international olympique 5 étoiles (CSIO5*) de Lummen, à 1,60 m[1]
  •  : 5e du CSIO5* de La Baule, à 1,60 m[1]
  •  : 6e du CSIO5* de Saint-Gall, à 1,60 m[1]
  •  : 4e du CSIO5* de Hickstead, à 1,60 m[1]
  •  : Vainqueur du Grand Prix du Concours de saut international cinq étoiles (CSI5*) de Los Angeles[7],[14],[1]
  •  : 11e de l'étape Coupe du monde (CSI5*-W) de Londres, à 1,40 m-1,60 m[1]
  •  : 7e de l'étape Coupe du monde (CSI5*-W) de Malines, à 1,40 m-1,60 m[1]

En 2015

Jos Verlooy et Domino le jour de leur victoire au CSIO de Saint-Gall, le .

Domino est récompensé du prix EquiTime en 2015[6].

  •  : 6e du Grand Prix du CSI4* de Brunswick, à 1,55 m[1]
  •  : 5e en individuel à la finale de la Coupe du monde de saut d'obstacles 2014-2015, à Las Vegas, sur 1,60 m[1]
  •  : 4e du Grand Prix de l'étape Coupe des nations (CSIO5*) de La Baule à 1,60 m[1]
  •  : Vainqueur du Grand Prix de l'étape Coupe des nations (CSIO5*) de Saint-Gall, à 1,60 m[1]
  •  : 6e du CSI5* de Knokke, à 1,60 m[1]
  •  : 12e de l'étape Global Champions Tour (CSI5*) de Vienne, à 1,55 m[1]
  •  : 12e du CSI5* de Los Angeles, à 1,50 m[1]
  • : 4e de l'étape Coupe du monde (CSI4*-W) de Lexington, à 1,50 m[1]
  •  : Second de l'étape Coupe du monde (CSI3*-W) à 1,60 m de Las Vegas[1]
  •  : 12e de l'étape Coupe du monde (CSI5*-W) à 1,60 m de Madrid[1]

En 2016

En 2017

  •  : 7e du Grand Prix du CSI3* de Knokke, à 1,55 m[1]
  •  : Second de l'épreuve à 1,45 m de l'étape Global Champions Tour de Berlin[1]

Origines

Domino est un fils de l'étalon Thunder van de Zuuthoeve et de la jument Queen d'Azur Middelstede, par Azur de Paulstra[1]. Il possède 33,27 % d'origines Pur-sang[3].

Origines de Domino[2].
Père
Thunder van de Zuuthoeve
1996 -
BWP
Bai, 1,76 m
Argentinus
1980 -
Hanovrien
Argentan I
1967, Hanovrien
Absatz
Worms
Dorle
1965, Hanovrien
Duden II
Winterrose
Jura van St Maarten
1993 -
sBs
Nimmerdor
1972, KWPN
Farn
Ramonaa
Landlady
1987, Hosteiner
Lord
Fabiolis
Mère
Queen d'Azur Middelstede
1993 -
BWP
Bai, 1,70 m
Azur de Paulstra
1988 -
Selle français
Grand Veneur
1972, Selle français
Amour du Bois
Tanagra G
Omblinne de Paulstra
1982, Selle français
Jalisco B
Celia de Paulstrat
Hendi
1984 -
BWP
Narko II
1979, Selle français
Florissant
Delle
Wendi
1973, BWP
Etratat
Paola

Notes et références

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao et ap (en) « Domino », sur Fédération équestre internationale (consulté le 27 juin 2019).
  2. a et b (nl) « Domino », HorseTelex (consulté le 29 juillet 2019).
  3. a et b (en) « Domino Breeding pedigree - Hippomundo », sur www.hippomundo.com (consulté le 29 juillet 2019).
  4. a b et c (en) « Interview : Jos Verlooy - "If Domino were human he would be a very nice guy" », sur Equnews International (consulté le 30 juin 2019).
  5. « Insolente jeunesse de Jos Verlooy au GP Longines de Los Angeles », sur www.lecheval.fr, Le Cheval, (consulté le 29 juillet 2019).
  6. a et b (nl) « Domino van Jos Verlooy is verkocht », sur Equnews Belgium (consulté le 29 juillet 2019).
  7. a b c d et e Lucas Tracol, « Terminé le sport pour Domino », sur GrandPrix-replay.com, Grand Prix magazine, (consulté le 30 juin 2019).
  8. a b c et d (sv) Jenny Schwieler Staaf, « Ytterligare en topphäst tackar för sig », sur www.tidningenridsport.se, (consulté le 29 juillet 2019).
  9. « Euro d'équitation - Le jeune Jos Verlooy, seul Belge dans la finale individuelle du jumping samedi », sur Lavenir.net, L'Avenir, (consulté le 29 juillet 2019).
  10. a et b (en-US) « Jos Verlooy's success horse Domino retires from the sport », sur www.worldofshowjumping.com, World of Showjumping (consulté le 30 juin 2019).
  11. Patrick Capelle, « Pas de Jos Lansink en jumping », sur sport.be, (consulté le 28 juillet 2019).
  12. a b et c « En route pour Las Vegas... Domino ! », sur Equnews Belgique | France (consulté le 30 juin 2019).
  13. a et b « Jos Verlooy, le nouveau phénomène belge », sur Eurosport, (consulté le 29 juillet 2019).
  14. a et b S. L., « Le Grande première de Jos Verlooy à Los Angeles ! », sur leperon.fr, L’Éperon, (consulté le 28 juillet 2019).
  15. « CSI 5* à Los Angeles (USA) : Kevin Staut au barrage », sur www.ffe.com, Fédération française d'équitation, (consulté le 28 juillet 2019).
  16. Marianne Simon, « Tapis rouge pour Jos Verlooy ! », sur Mise en selle (consulté le 29 juillet 2019).
  17. « Verlooy & Domino vd Middelstede 5èmes dans la finale de la Coupe du Monde ! », sur www.belgian-warmblood.com, (consulté le 29 juillet 2019).
  18. « Jos Verlooy croit aux chances de l'équipe belge pour une qualification olympique », sur Site-Sportmagazine-FR, (consulté le 29 juillet 2019).
  19. a et b « Domino vendu à Audrey Coulter », sur Stud For Life, (consulté le 30 juin 2019).
  20. « Jos Verlooy perd Domino », sur GrandPrix-replay.com, Grand Prix magazine (consulté le 27 juin 2019).
  21. (pt) « Domino, de Jos Verlooy, vendido para os EUA | Por fora das pistas », sur www.porforadaspistas.com.br (consulté le 29 juillet 2019)
  22. (nl) « Ruiter Jos Verlooy start in LA nieuw hoofdstuk na verkoop Domino », sur www.hln.be, (consulté le 29 juillet 2019)
  23. Lucas Tracol, « Terminé le sport pour Domino », sur GrandPrix-replay.com, Grand Prix magazine, (consulté le 30 juin 2019).
  24. a et b (en) « Domino », sur www.eurohorse.be (consulté le 27 juin 2019).
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 12 août 2019 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 12 août 2019 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.
What is wikifr.info Wiki est la principale source d'information sur Internet. Il est ouvert à tout utilisateur. Un wiki est une bibliothèque publique et multilingue.

La base de cette page est sur Wikipedia. Texte disponible sous CC BY-SA 3.0 Unported License.

Wikipedia® est une marque déposée de Wikimedia Foundation, Inc., une organisation à but non lucratif. wikifr.info est une société indépendante et non affiliée à la Wikimedia Foundation.

E-mail: ivanovalik@yahoo.com