wikifr.info

Capena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

Capena
Capena
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région du Latium Latium 
Ville métropolitaine Rome Capitale 
Code postal 00060
Code ISTAT 058018
Code cadastral B649
Préfixe tel. 06
Démographie
Gentilé capenati
Population 10 960 hab. (30-06-2019[1])
Densité 378 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 09′ 00″ nord, 12° 32′ 00″ est
Altitude Min. 160 m
Max. 160 m
Superficie 2 900 ha = 29 km2
Divers
Saint patron San Luca
Fête patronale 18 octobre
Localisation
Localisation de Capena
Géolocalisation sur la carte : Latium
Voir sur la carte administrative du Latium
City locator 14.svg
Capena
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Capena
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Capena
Liens
Site web http://www.comunedicapena.it/

Capena est une commune de la ville métropolitaine de Rome Capitale dans le Latium en Italie.

Géographie

La ville moderne de Capena s'étend du Nord au Sud entre les routes antiques Flaminia et Via Tiberina (en).

Son altitude moyenne est de 160 mètres. Elle domine la vallée du Tibre et offre une excellente vue sur une partie de la Sabine.

Le Colisée (Rome) se trouve à 28 km au Sud de son centre (à vol d'oiseau); Civita Castellana à 20 km au Nord-Ouest; Monterotondo à 12 km au Sud-Est.

En été les températures sont très élevées, en juillet et en août elles atteignent 40 °C. En hiver, à moins de 100 mètres et à cause de l'humidité apportée par le fleuve, les températures peuvent descendre le matin à -5 °C, et remonter l'après-midi à 15 °C. Plus en altitude la température est plus douce le matin, mais plus froide l'après-midi, à cause d'un vent soufflant du Nord.

Les cultures pratiquées sont celles de l'olivier et de la vigne.

Histoire

Antiquité

La Capena antique était la capitale des Capenati.

C'était une petite cité sur la colline dite aujourd'hui Civitucola (à environ 3 km au Nord du centre de la ville actuelle) dans la basse vallée du Tibre, sur la rive droite du fleuve[2]. Elle se trouvait à environ 31 km au Nord du Capitole (Roma[3]); à environ 8,7 km au Nord-Est de la cité étrusque de Veis; à environ 16 km au Sud-Est de Falerii, capitale des Falisques; à environ 37 km au Sud-Ouest de Reate, capitale des Sabins.

Sur son territoire antique (Capenas Ager) se trouvaient le Mont Soracte (sur l'actuelle commune de Sant'Oreste), et le Lucus Feroniae (sur l'actuelle commune de Capena), hauts lieux religieux.

Son peuple, les Capenati, était linguistiquement sabin[2], mais avait une culture aux diverses influences externes : sabine, étrusque, latine. À la fin du VIIe siècle et au début du VIe siècle avant notre ère, il y eut une influence croissante de la culture étrusque, qui culminera avec l'admission du territoire de Capena dans la confédération des peuples étrusques, la Dodécapole.

Il faut cependant noter que la fondation de Capena est parfois attribuée à Véies, parfois à un roi (historiquement inconnu) étrusque nommé Propertius[4].

L’Ager Capenas comprenait les communes actuelles de Capena, Fiano, Morlupo, Civitella San Paolo, Nazzano, Ponzano Romano, Filacciano, Torrita Tiberina, Rignano Flaminio, Sant'Oreste, Castelnuovo di Porto, et Riano.

Au IVe siècle av. J.-C., éclate une guerre entre Rome et Véies, cette dernière aidée par ses alliés Capenates et Falisques. La cité de Capène tombe sous domination romaine à la suite de la chute de Véies en [5]. Son territoire est intégré à la tribu romaine Stellatina créée en 387-

Selon l'archéologie et les objets funéraires trouvés dans les cimetières environnants, ainsi que sur la base de sources littéraires, Capena fut une cité prospère (surtout grâce à sa situation à proximité du Tibre, et à la présence des deux lieux sacrés), de sa fondation à l'âge du fer jusqu'à la fin de l'Empire romain d'Occident. Les fouilles archéologiques ont mis en évidence d'importantes structures enterrées telles que des routes, des bâtiments et des rangées d'habitations sur le plateau de l'ancienne ville, pour une superficie d'environ 9 hectares[6]. Un objet retrouvé fort intéressant est le "Plat de Capena" du IIIe siècle av. J.-C.[7], sorte de plateau rond sur lequel est représenté un éléphant de combat surmonté d'une tour, probablement un de ceux utilisés par le roi Pyrrhus Ier.

Hannibal Barca pille le sanctuaire Lucus Feroniae en -211.

À l'époque chrétienne, le territoire devient fief de l'église de Rome, et est un rempart contre l'invasion des Lombards et des Francs[1].

Sur le site de l'actuelle Capena furent trouvés des traces d'occupation préhistoriques, mais il semble qu'il fut plus ou moins abandonné ensuite. On y a cependant trouvé des restes de murs, et une importante Columbaria creusée dans un mur de tuf, avec à côté un puits circulaire d'environ 20 mètres de profondeur. Cette sépulture se compose de quatre pièces rectangulaires sur un étage, et en dessous une pièce de 6,10 × 4,60 m renfermant quatre cents niches, dans lesquelles devaient être normalement posées des urnes.

Moyen Âge et Renaissance

La Capena antique est abandonnée à l'aube du Moyen Âge, ses habitants s'installant sur le site actuel, plus facilement défendable, et se trouvant entre les routes antiques Flaminia et Via Tiberina (it). Les pierres de l'ancienne cité sont très certainement réutilisées en grand nombre pour édifier la nouvelle, on trouve des éléments de réemploi en marbre partout dans les bâtiments.

La partie Renaissance s'est développée autour du noyau médiéval. La ville est fief d'un monastère bâti en son sein, mais des habitants se révoltent contre ce dernier en 1594, puis tout au long des XVIIe et XVIIIe siècles. Il y aura séparation administrative du monastère et de la ville en 1870.

Époque contemporaine

Au XIXe siècle, certains habitants combattent dans l'armée de Giuseppe Garibaldi.

De 1920 à 1930, le monastère est loué par la municipalité qui l'utilise comme mairie et école. Ensuite le bâtiment est vendu à des particuliers. Il existe actuellement neuf églises sur la commune, bâties à différentes époques.

Économie

Culture

Événement commémoratif

Fêtes, foires

Administration

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
14 Juin 2004 En cours Riccardo Benigni Lista Civica  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux

Visite du site Capena

Communes limitrophes

Castelnuovo di Porto, Civitella San Paolo, Fiano Romano, Montelibretti, Monterotondo, Morlupo, Rignano Flaminio

Jumelages

Galerie de photos

Annexes

Articles connexes

Notes et références

  1. a et b Page Wikipédia en italien.
  2. a et b Dominique Briquel dans François Hinard, Histoire romaine des origines à Auguste, Fayard, 2000, p. 205.
  3. Dans la première muraille entourant la ville de Rome, le Murus Servii Tullii, se trouvait une porte nommée Porta Capena, datant du IIIe siècle av. J.-C. De là partait la Via Appia. Le nom de cette porte était une référence à Capua (aujourd'hui Santa Maria Capua Vetere), première ville importante sur la route. Source : Livre "Sur les traces de Rome - promenades à la recherche de la ville antique", de Paula Landart, page 197.
  4. Maurus Servius Honoratus, Commentaire de Servius sur l'Enéide, VII, 697 citant Caton l'Ancien, Origines.
  5. Dominique Briquel dans François Hinard, Histoire romaine des origines à Auguste, Fayard, 2000, p. 206.
  6. University of Cape Town, « Capena Excavation Project » (consulté le 5 mars 2011)
  7. Site internet www.persee.fr __"Une histoire d'éléphants".

Liens externes

What is wikifr.info Wiki est la principale source d'information sur Internet. Il est ouvert à tout utilisateur. Un wiki est une bibliothèque publique et multilingue.

La base de cette page est sur Wikipedia. Texte disponible sous CC BY-SA 3.0 Unported License.

Wikipedia® est une marque déposée de Wikimedia Foundation, Inc., une organisation à but non lucratif. wikifr.info est une société indépendante et non affiliée à la Wikimedia Foundation.

E-mail: ivanovalik@yahoo.com